top of page
Rechercher
  • Fairouz GUEDIRA

.

8 conseils pour réussir l'animation d'ateliers de codéveloppement à distance en contexte multiculturel


Pour la deuxième année consécutive, je clôture un programme de codéveloppement pour une trentaine de managers d'un grand groupe international, issus de diverses filiales dont cinq à l'étranger.

 

Face au succès rencontré, le programme sera reconduit à la rentrée prochaine. 😊

 

Voici quelques astuces qui ont particulièrement bien fonctionné dans ce contexte :


1.    Préparer en amont : Organisez une réunion de lancement pour présenter le processus et initier la cohésion de groupe. Chaque participant peut ainsi s’engager en connaissance de cause sur le cycle et confirmer son adhésion. Cette étape permet également de fixer les dates des prochaines sessions, en tenant compte des disponibilités de chacun, ce qui est souvent un vrai casse-tête !


2.    Gestion du temps : Prévoyez des sessions de 2h30 pour permettre un véritable travail de codéveloppement. L'engagement des participants est tel que j’ai constaté que nous faisions rarement de pauses.


3.    Adapter les horaires : Tenez compte des fuseaux horaires. Par exemple, avec le passage à l'heure d'hiver, nous avons ajusté les horaires pour éviter que les sessions ne tombent sur l'heure du déjeuner de nos collègues brésiliens.


4.    Faciliter l'inclusion : Accueillez individuellement chacun des participants lorsqu’il se connecte. Commencez chaque session par une inclusion (météo du jour, photolangage) ou un ice- breaker pour aider les participants à mieux se connaître et se connecter. Ces inclusions prennent souvent plus de temps qu’en présentiel mais c’est nécessaire pour créer un espace sécurisant. Tout au long de la séance, utilisez le plus souvent possible le nom du participant.


5.    Etablir des règles claires : En plus des règles habituelles (notamment, confidentialité, bienveillance, honnêteté, engagement, assiduité, caméra allumée), encouragez une tolérance envers les compétences linguistiques et demandez à parler plus lentement. Assurez-vous que chaque participant s'engage pleinement durant la session, sans participer en "guest star".


6.    Encourager la participation : Veillez à ce que chaque participant ait la possibilité de s'exprimer, surtout ceux moins à l'aise avec la langue principale.


7.    Patience et bienveillance : Soyez patient et bienveillant pour encourager les interventions, souvent plus lentes, et clarifiez les points en cas d'incompréhension ou de problèmes de connexion.


8.    Utiliser des outils adaptés : Utilisez des outils comme Klaxoon pour noter les sujets abordés, le contrat, le plan d'action et les apprentissages des consultants, ce qui est encore plus crucial quand les participants s'expriment dans une langue qui n'est pas leur langue maternelle. Une plateforme comme Microsoft Teams avec vidéo permet de maintenir le contact visuel et facilite les échanges (7 participants maximum).

Je vous souhaite d'excellentes sessions dans la magie du codéveloppement ✨ 




0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

.

Comments


bottom of page