top of page
Rechercher
  • Fairouz GUEDIRA

.


Comment j'utilise mon intuition dans mes accompagnements individuels et collectifs ?


Je me mets en condition favorable à l’émergence de « flash intuitifs » : je prends quelques grandes inspirations, je m’ancre en m’imaginant que je suis un arbre connecté à la terre par mes racines et connecté au ciel par mes branches. Je pose l’intention d’être dans le cœur et de déplacer mon focus, le volant de mon véhicule, de la tête vers le cœur.


Je reste le plus possible disponible à mes sensations physiques, mes émotions (pesanteur au niveau du thorax, point dans le ventre, accélération de ma respiration, sensation de colère) et aux signaux faibles et changement d’énergie de mon interlocuteur (un regard fuyant, un changement de rythme de parole).


Si j’ai une information qui me vient, je demande l’autorisation de partager une intuition et je ne suis pas attachée à ce que mon interlocuteur confirme. J'ai ressenti la culpabilité d'un dirigeant que j'accompagnais, concernant un de ses managers en grande difficulté avec son équipe. Il a été soulagé d'expliciter qu’il lui avait forcé la main pour accepter le poste et ça a été un déclencheur pour remettre à plat leur relation.



Je laisse venir les questions qui m’arrivent. Une cliente était tétanisée par une future prise de parole. J’ai vu des projecteurs et une scène. Je lui ai demandé si elle avait déjà fait du théâtre. Son regard s’est alors illuminé et elle me dit avoir pratiqué du théâtre d’improvisation pendant de nombreuses années. Nous avons pu nous connecter à son plaisir et à son esprit « je me lâche et me fiche de votre jugement » qui l’habitait lors de ses montées sur scène.


 Mon intuition me guide dans ma « stratégie » de coaching et les outils à utiliser. À quel moment il est opportun d’être dans la douceur ou au contraire d’être challengeante. Je me rappelle d’une séance où en l’absence de ma trousse d’objets, j’ai improvisé la mise en place d’une constellation systémique avec tout ce que nous avions sur la table du petit déjeuner (tasses, mini pot de confiture, morceaux de sucre,…) pour une dirigeante que je voyais avant que sa journée ne démarre.


Je suis vigilante aux synchronicités exprimées par mon client ou les miennes par rapport à ce qu’il dit. Une sirène d’ambulance entendue subitement ou un rire sont intéressants à signaler et voir s’il en donne un sens particulier.


 Ce que j’ai appris de ma pratique : notre intuition est juste, c’est l’interprétation qu’on en fait qui peut être erronée. La connexion avec mon client est plus forte et je comprends ce qui n’est pas dit lorsque je laisse venir. Je m’appuie aussi sur une saine curiosité et une ouverture envers interlocuteur.


L’expérience joue bien entendu et me permet de poser «la bonne question » qui surprend le client ou les consultants en codéveloppement qui me demandent stupéfaits d’où cela me vient, alors que pour moi c’est une évidence, une question qui danse devant mes yeux.


Et vous, comment intégrez-vous l’intuition dans votre pratique professionnelle ? 



Et vous, comment intégrez-vous l’intuition dans votre pratique professionnelle ? 

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

.

Comments


bottom of page